Jolie Stockholm

Stockholm, c’est la ville ou l’amoureux est parti étudier un an, l’occasion pour moi de monter plus haut que je ne l’ai jamais été sur notre jolie planète! Bien que je sois plus une fille du soleil, je suis tombée sous le charme du calme et de la beauté des paysages de la jolie Suède. J’ai adoré pouvoir tremper mes pieds nimporte ou, une étendue d’eau douce à perte de vue; et que cela fesait du bien de pouvoir être un peu seule au monde loin du bruit incessant de Paris… DSC_0385DSC_0481DSC_0469

DSC_0361DSC_0452DSC_0420.JPGDSC_0371La ville est verte, mais aussi très colorée, une architecture qui me rappelle ma jolie Amsterdam, avec ses maisons de travers et ses grandes fenêtres sans rideaux laissant apercevoir de jolis intérieurs à la décoration très soignée. Il y a aussi des lions en pierre à chaque coins de rue, que je m’amusai à escalader! J’ai terminé mon séjour dans un joli par d’attraction suivi d’une promenade en bateau car oui là-bas le bateau coute le même prix que le métro (Paris inspires toi!). Et puis cet hiver, l’amoureux m’a promis de me montrer les élans, les chiens de traineau et les horores boréales, alors jolie Suède, même si tu n’es pas bien chaude, je reviendrai vite te voir, car j’ai encore beaucoup de choses à découvrir…

ghjjDSC_1053DSC_0335DSC_0419

Publicités

l’envol de la grue japonaise

Japon tu m’émerveilles, Japon tu m’inspires tant,  Japon tu me fais rêver… Un soir, en me perdant sur le site de Kling, je tombe sur cette merveille qui me transporte tout de suite dans ce beau pays. J’adore sa grande grue qui prend son envole lorsque je la fais tourner, et les couleurs d’un coucher de soleil. la première fois que je l’ai portée, c’était au jardin d’acclimatation, pour aller admirer les grues présentes là-bas, ce bel oiseau à la tête rouge que je n’avais jamais vu avant! Ce bel oiseau que je m’amuse à faire en origami avec des papiers aux motifs japonisants. Le jardin de Séoul nous a encore plus envie de partir en voyage en Asie avec l’amoureux! J’ai adoré les beaux décors de ce jardin, tout en rouge, si bien fais que l’on s’y croirait réellement. J’ai tant adoré ce moment dans ces jardins que j’en ai oublié de prendre en photo ma jolie robe, alors c’est devant les cabanes colorées du port du Cap Ferret que ces photos ont été prises, mais des photos au jardin d’acclimatation sont présentes sur mon instagram!

 

dfyu

 

drftgyu

zsedrgthyj.jpg

Robe Kling

Dans le village de l’Herbe

Se promener dans les ruelles multicolores entre les petites maisons de pécheur, prendre mille et une photos, courir sur la plage, manger des huitres les pieds dans le sable, faire du vélo, le joli résumé d’une après midi au village de l’herbe. C’est selon moi le plus joli village du bassin, car il y a toujours quelque chose à découvrir tant les détails des maisons sont infinis! Que ce soit les volets et portes colorées, les petits jardins secrets, ou encore les intérieurs que l’on peut apercevoir à travers les vitres, les adorables chats qui se reposent sur les porches, tu es bien jolie petit village de pécheur! J’ai porté une tenue très colorée pour immortaliser un petit look devant mon volet préféré. Mon body vient de chez Pull & Bear, la collection de l’an dernier mais il m’a falut ma petite année en école d’art pour pouvoir oser le porter parce qu’on nous a tant répété de porter ce qu’il nous plait et de ne pas se fier au regard des autres que je m’autorise bien plus d’extravagance et j’assume mon style à cent pour cent! Mon pantalon vient de chez Mango, mon collier vient tout droit de La Réunion et mes pieds sont nus car après tout c’est l’été!

fghhtgrezDSC_0222DSC_0223

 

Sur la plage déserte

Ce que j’aime à cette période de l’été, c’est me prommener sur les plages ou il y a très peu de monde, comme celle ci. Un air de désert avec ces grandes dunes ensablées, et une robe Zadig et Voltaire longue jusqu’aux pieds. J’aime de plus en plus ces longues robes qui donnent un air de princesse et qui sont si confortables!

DSC_0201 23.36.46DSC_0227 23.36.47DSC_0228 23.36.47DSC_0230 23.36.47

DSC_0210

DSC_0232 23.36.47DSC_0185DSC_0190

Dior, couturier du rêve

Depuis une semaine, le musée des arts décoratifs de Paris nous invite à un voyage à travers les siècles, les saisons et les pays, un éventail de couleurs… Tout cela dans la fabuleuse exposition Dior! Christian Dior fait parti de ces personnes qui m’inspirent tant, qui m’ont donné ma passion pour la mode. Dior, c’est ce nom qui me fait rêver lorsque je pense à mon futur, ce sont ces robes aux mille couleurs, incrustées de fleurs et de diamants scintillants, ce sont ces créations qui paraissent irréelles tant elles sont parfaites et belles, ce sont ces défilés qui nous font oublier un instant ou nous sommes, qui nous transportent dans un univers féérique, à travers des femmes fleurs aux silhouettes angéliques. Dior, c’est cette maison qui a été crée par le grand Christian Dior, Pairaitrait il que son fantôme veillerait sur sa maison selon les couturières et les vigiles de l’avenue Montaigne…. Quoi qu’il en soit, son esprit est toujours bien la et ses successeurs n’ont cessé de rendre sa maison toujours aussi belle et magique. On pense aux créations de Monsieur John Galliano, ce créateur fou que j’ai pus apercevoir dans les coulisses des défilés Margiela lorsque j’étais habilleuse, notamment celui qui nous a transporté tout droit vers l’Egypte antique. On pense à Raf Simons et son travail fou réalisé en seulement quelque semaines si bien illustré dans le documentaire Dior & I qui me fait rêver chaque fois même après l’avoir vu au moins 20 fois, il inspire n’importe quelle future styliste. On pense aux murs recouverts entièrement de fleurs et ces silhouettes délicates qui défilaient au milieu tel des fragments de rêve; On pense à Maria Grazia Chiuri qui aujourd’hui dirige cette maison et qui doit faire perdurer le mythe du grand couturier de génie, qui doit garder l’âme et la délicatesse des créations Dior. C’est sans aucun doute la plus belle exposition que j’ai vu de ma vie, on en ressort des étoiles plein les yeux et pour ma part, des rêves plein la tête.

DSC_1935 2.JPG

20170716_14032320170716_14060520170716_14063120170716_14200120170716_142250

20170716_14030020170716_14033220170716_14100120170716_14050820170716_140504.jpg

 

Les petits plaisirs de l’été

Que cela fait du bien d’être enfin en vacances, car l’année a été mouvementée, être en école de mode ce n’est pas facile tous les jours, et puis cela s’est suivit d’une super expérience chez Antik Batik pendant un mois! Alors l’été j’en profite pour souffler, me changer les idées, mettre de coté les jolis tissus et les pastels multicolores jusqu’à la rentrée et je ne fais que profiter, profiter du soleil, de la mer, et de ma famille. Ma petite Lagoon en profite tout autant , elle découvre la nature pour la première fois dans le jardin de mes parents, ça la change de notre petit studio et je ne l’ai jamais vue aussi heureuse! Et puis qui dit été dit les petits plaisirs simples comme les glaces! Avez-vous déjà gouté la glace au cannelé? C’est mon péché mignon cet été, je n’ai jamais mangé une glace aussi bonne! Et puis les baignades! Mes premières baignades se font dans le bassin d’arcachon, accompagnée de mon maillot Zara qui ne me quitte plus jamais, c’est simple j’aime tout dedans! Sa couleur, sa forme, son dos nu et ses volants qui lui donne un air de tutu de ballerine! Alors je vous laisse avec ces quelques images prises sur la plage du Cap Ferret et vous retrouve dans quelque jours, en attendant je pars à Paris pour voir le concert que j’attend depuis si longtemps Coldplay! J’en profiterai pour faire un tour à la sublime exposition Dior et je vous en partagerai des images ici. En attendant je vous souhaite à tous de très belles vacances!

DSC_0056blog 2blog 3blog 4blogblog7

Au sommet de la dune du Cap Ferret

Ce que je préfère au Cap Ferret, c’est la dune près de chez moi, qui offre une vue incroyable une fois à son sommet aussi bien sur l’océan, que sur la dune du pilât ou encore sur les forets de pins et le phare au loin. J’aime par dessus tout m’y rendre les soirs d’été, ou le ciel se transforme en un véritable spectacle, des milliers d’étoiles, alors je m’allonge dans le sable et je les regarde, c’est magique. Sur cette dune, on se croirait seul au monde, surtout au début de l’été, c’est l’endroit parfait pour se vider la tête et oublier la vie parisienne mouvementée. Alors il fallait que je vous partage des images de cet endroit magnifique. j’ai adoré faire ces photos, jouer avec le vent, faire virevolter ma robe et admirer les formes magiques qu’elle créait, semblables à des ailes, comme si j’étais un oiseau prêt à m’envoler. Cette robe orange vient de chez Tally Weijl, dénichée en soldes, je me sens telle une princesse lorsque je l’enfile.

DSC_1171DSC_1204DSC_1213DSC_1222DSC_1235DSC_1203DSC_1239DSC_1255DSC_1266DSC_1277DSC_1290ghujklDSC_1291

Un petit Cuba en plein Paris

Paris regorge de petits coins insolites, mai je n’aurais jamais crus, moi, demoiselle en manque de soleil, pouvoir trouver un bout des Caraïbes en plein coeur de cette jolie ville! Il se trouve au Café A près du Canal St Martin, qui, chaque année ouvre la Plaza Havana, un bar éphémère pendant 3 mois dans un jardin aux couleurs de Cuba, dépaysement assuré!

les décors sont super, on s’y croirait vraiment! Il y a même un atelier DIY pour apprendre à faire de délicieux mojitos, testé et approuvé! Dans ce jardin idyllique, on trouve deux bars La Bodeguita Del Medio et El floridita. Et de véritables artistes cubains viennent animer la Plaze Havana! On peut profiter de ce petit paradis jusqu’au 21 Septembre!

Je porte une robe H&M dont j’adore les motifs, des fleurs et des oiseaux tropicaux de toutes les couleurs!

DSC_0138DSC_0140ghjDSC_0152ghioghyuisrdftygh

Le café A 

 

Comment intégrer une école de mode?

Le monde de la mode, Cet univers qui en fait rêver plus d’une, ce rêve de petite fille que j’ai décidé de suivre malgré les nombreux aprioris. Pouvoir créer mes propres vêtements, pouvoir dessiner tout ce qui me passait par la tête, pouvoir confectionner mes créations et les porter fièrement, pouvoir vivre mon rêve!

L’univers de la mode m’a toujours semblé inaccessible, à cause des nombreux aprioris que j’entendais souvent « il n’y a pas de débouchées », « tout a déjà été créé », « il est très difficile de percer dans ce milieu! » « c’est un métier qui n’a pas d’avenir »… et j’en passe! De quoi décourager la petite fille que j’étais dont les yeux brillaient pourtant devant les sublimes robes qu’elle croisait sur son chemin… Elève moyenne au collège et au lycée, grande rêveuse dans ma tête, j’ai pourtant toujours su que le milieu artistique était fait pour moi, j’ai toujours aimé confectionner des petites choses de mes dix doigts. Malgré tout mon intérêt pour les arts, j’ai passé un bac général option arts plastiques et c’est en terminale que mon rêve a commencé à se concrétiser. En Décembre, à quelques mois du bac et des fameuses inscriptions APB, je me rends compte que je veux vivre de ma passion et non pas intégrer une école de commerce comme la plus part des élèves de ma section, je décide de tenter ma chance dans les écoles de mode. N’ayant pas du tout confiance en moi, à force d’avoir de terribles notes en mathématiques notamment, c’est avec très peu d’espoir que j’envoie ma candidature dans des écoles toutes plus attirantes les unes que les autres par mail et courrier, car les candidatures se font hors APB. Trouver son école de mode n’est pas chose simple lorsque l’on ne connait pas bien le milieu, car il y a assez peu d’informations sur internet et elles ne sont pas toutes présentes sur les salons…

fghyuioAprès quelques semaines d’attente, je reçois à ma plus grande surprise les premières réponses, la plupart des écoles fonctionnent de la même manière, on remplit un formulaire de candidature, avec nos coordonnées, une lettre de motivation et parfois des tests sur notre culture mode (pas de panique, rien de bien compliqué quand on s’y intéresse un minimum, c’est simplement pour en apprendre un peu plus sur votre univers et votre sensibilité artistique). Si tout se passe bien, on nous invite par la suite à passer un entretien de motivation avec présentation d’un book présentant notre univers personnel. Un book c’est simplement une dizaine de planches de dessins, collages, photos, peintures, broderies, sculptures… tout ce à quoi vous avez pu toucher jusque là, et plus votre book sera diversifié, plus vous mettrez de chances de votre coté! Quand à l’entretien, il dure en principe environ 30 minutes, et on va vous poser des questions sur votre parcours, votre intérêt pour la mode et l’art, votre personnalité, vos points forts et faibles. Il faut simplement être passionné et super motivé et tout se passe très bien, même si je vous l’avoue, cette épreuve la première fois peut être déstabilisante et stressante, il faut garder à l’esprit que l’on est ici pour réaliser son rêve, et on donne tout! La créativité et la détermination sont les mots clés pour réussir son entretien! Et si on ne sait absolument pas coudre, on ne panique pas, moi même je n’avais jamais touché une aiguille avant cette année, et j’étais loin d’être la seule! Après ces fameux entretiens, arrivent quelques petites semaines de patience pour avoir la réponse, celle qui peut changer notre vie… Et c’est au moment ou je n’y croyais plus, que j’ai reçu dans ma boite aux lettres, quelques petites enveloppes que j’ouvre avec la plus grande joie possible! Alors que je ne croyais pas en moi, j’ai eu chacune des écoles que j’avais demandées! De quoi me motiver pour la fin de l’année, de quoi me redonner confiance en moi, et surtout de quoi me rendre plus que folle de joie! Alors n’ayez pas peur, il faut croire en ses rêves!

fghuioConcernant le baccalauréat, la plupart des écoles acceptent toutes les sections, dans ma classe en première année de stylisme, il y avait énormément de bac pro coutures, et c’était même souvent les plus doués pour la partie technique! Après nous venions de baccalauréats ES, L, S, ou encore de CAP, tous de niveaux différents, peu importe nos notes de lycée, elles n’importent que très peu. La passion et la créativité sont cependant très importantes pour rester motivés tout au long de l’année qui peut s’avérer difficile par moment. Votre personnalité jouera aussi beaucoup sur le développement de votre univers artistique, pour ma part j’ai énormément voyagé et c’est ce qui m’a inspiré tout au long de mon année, et ce qui m’a différenciée des autres, à vous de trouver en quoi vous êtes différents!

^pokjhgvcPour ce qui est du choix de l’école, sachez qu’elles sont toutes vraiment différentes, avec chacune leurs petits plus, une ambiance différente, un apprentissage et un programme différents, un univers différent, ainsi que des débouchées différentes. Je pense que le choix de l’école dépend vraiment de vous! Faites attention cependant à ce que les débouchées de l’école correspondent bien à vos objectifs, car qui dit école de mode ne veut pas forcément dire école de couture et de technique, certaines sont bien plus spécialisées dans ce domaine alors que d’autres sont plus accées sur le développement de la créativité. D’autres encore sont spécialisées dans le marketing, la communication et le management, car la mode ce n’est pas que la création, c’est aussi un grand marché! Pour cela, le mieux est de se rendre aux portes ouvertes, de discuter avec les élèves, ou même de questionner des élèves via les pages Facebook des écoles, vous avez aussi beaucoup d’écoles qui présentent des défilés chaque année, n’hésitez pas à les regarder pour voir si l’univers vous correspond bien. Après une première année en école de mode, j’ai deux conseils à vous donner: le premier, c’est qu’il ne faut pas croire que l’on fait tout ce que l’on veut dans une école de mode, les écoles ont tout de même leur âme, leur style et c’est à vous de vous en imprégner, alors choisissez en une qui vous ressemble! Le second, c’est qu’il faut croire en vous et arrêter d’écouter les innombrables clichés sur la mode, non ce n’est pas un milieu si terrible, oui ça demande beaucoup de travail, de persévérance et de temps, mais pour ma part, je peux passer des heures sur un projet sans que cela ne me pose de soucis car j’aime plus que tout ce que je fais! Et non ce n’est pas chaque jour comme dans le diable s’habille en Prada, tout dépend de l’école et de la future maison que vous souhaitez intégrer…

Un dernier conseil, si c’est votre rêve, n’hésitez plus, foncez!

Et si vous souhaitez savoir comment se déroule une année en école de mode, ce que l’on y fait et ce que j’en pense, je me ferai une joie de vous faire un prochain article dessus!

Quelques écoles de mode Parisiennes: Atelier Chardon Savard; Esmod; Isem; Studio Berçot; L’école de la Chambre syndicale de la Couture parisienne; Lisaa, école françoise conte; institut Marangoni; Duperré; 

 

poiuhgfcx

Un moment à Disney avec Carnet Prune

Cette semaine, j’ai passé un super moment avec Angeline du blog Carnet Prune (connue aussi pour sa team petit snapchat!) à Disneyland Paris, l’occasion de la rencontrer, mais aussi de rencontrer plein de super filles! Au total, 15 filles toute plus chouettes les unes que les autres, des fou rires, du soleil, le train de la mine, encore le train de la mine! Du shopping, des photos, les poupées pour le plaisir des oreilles car on ne peut pas passer une journée à Disney sans avoir la chanson mythique dans la tête! Ratatouille qui était une première pour ma part… et encore beaucoup d’attractions! Angéline est aussi chouette en vrai que sur son petit Snapchat ou ses photos, j’ai d’ailleurs pour mission de lui confectionner une robe et promis ce sera chose faite! Et de quoi parlaient toute ces demoiselles tout au long de la journée? Vianney, Harry Potter et Woody bien évidemment! C’est à travers de belles journées comme celle ci que je me rend compte combien il y a de filles super, des filles qui partagent mes passions, des filles toute plus adorables les unes que les autres! Après quelques heures passées ensemble, c’est comme si on s’était toujours connues, de vrai copines! Contrairement à beaucoup d’entre elles, je n’ai pas la chance d’avoir le magique pass annuel qui leur permet de se rendre au pays des merveilles quand elles en ont envie, alors j’ai immortalisé tout les jolis détails du parc à travers mes photos pour l’avoir un petit peu toute l’année! Et c’est à travers ces images que l’on comprend pourquoi Walt Disney qualifiait son parc de « Happiest place on earth » !

Je vous retrouve vite!

cvbhjklcvgbhnjkcvghjcvghjkpoijhgfrthjrtyuivbjklvghjkivghjklmvhjiyuiklfghjkfghjklfghjukfghujiopghjukilohyujiopnhgre